Accueil > Autres > Contrepèteries > Contrepèteries en littérature et peinture

Contrepèteries en littérature et peinture

lundi 12 mars 2007

  • La bibliothécaire se fait botter par Tacite (Tacite et syllabes)
  • Les trophées Jules Verne
  • Démosthène avait la réponse pleine de pierres (le sot grec se dressait)
  • Jules Verne et Grand Meaulnes : pas le moindre rapport « Mouche l’Etienne » ou « Belle du seigneur » ?
  • Duffy aux sections : « il n’y a qu’un pas, ensuite de l’eau, fantassins, et c’est gagné »
  • Tu me montrerais tes Gauguin contre une brasse ?
  • Mon Virgile est trop fat, mais Tacite est bolide
  • Eh bien, Darsonval, ce doigt ?
  • Et ne nies pas, tu l’as, ce beau Magritte adjacent
  • Doutons qu’Edmond Rostand ressuscite
  • Attention à l’averse de jade : enfin il a moulu la Justine
  • Magritte, bandit !
  • Etamine pousse
  • Epouses et concubines
  • Eschyle m’appâte
  • Tous les matins, je hais Kafka
  • Sur ses mules, le Jean Cau
  • Une vraie sonde, Bombard !
  • Edmond Rostand mangeait le pain en croûtons (ou en frottant curieusement *)
  • Blaise Pascale ?
  • Edgar Poe a été en congé dans la rue Mule
  • Son adorable Zazie est difficile
  • Jean Cau : « les verrues »
  • Sophie passait ses nuits sur des daubes pour dix euros

Laissez un commentaire

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0