Colère

mardi 4 avril 2006, par puiseux

La loi du marché, nous dit-on,...

Alors comme ca, le marché légifère et on n’y peut rien ???

Ca pue l’arnaque.

Fortune personnelle de Bill Gates : 51 milliard de dollars, disons 50 milliards €. Un smicard coûte approximativement 20 000 € par an, [1]

Bill Gates peut se payer 2,5 millions de smicards pendant 1 an pour lui cirer les pompes. Si on préfère 2500 smicards pendant 1000 ans. Ou encore 50 000 smicards jusqu’à la fin de ses jours.

C’est vous qui financez cette gabegie.
Il y a bien sûr la solution du logiciel libre , mais il faut faire l’effort.

Total a fait 12 milliards de bénéfices cette année 2005. Redistribués pour une grande partie aux fonds de pension américains. Un petit peu aussi pour se racheter leur propres actions (ça sent fort la consanguinité). Avec ça, il y avait de quoi payer au moins 1/2 million de smicard sur l’année.
Les bénéfices cumulés par Total depuis 2000 atteignent environ 50 milliards d’€.

Il n’y a pas de chômage. Juste des crapules un peu trop gourmandes.

On peut aussi parler des bénéfices de la BNP, Danone, L’Oréal, ... toujours en milliards d’euros. Généralisons et démontrons le :

Théorème
En France, le chômage est artificiel. Il y a largement de quoi donner un peu de travail à tout le monde.

Preuve
Voici un tableau qui récapitule les bénéfices de différentes entreprises cotées à la Bourse de Paris, en 2005. L’unité de mesure est le milliard d’€ et le nombre de milliers de smicards que ces bénéfices auraient pu rétribuer sur l’année 2005. [2]

Entreprise milliards d’€ milliers de smicards
TOTAL 12 600
BNP 5,85 292,5
DANONE 1,5 75
DASSAULT 0,3 15
LAFARGE 1,1 55
FRANCE TELECOM 5,7 285
CARREFOUR 1,44 72
MICHELIN 0,89 44,5
CAP GEMINI 0,14 7
EDF 3,2 160
THALES 0,33 16,5
LVHM 1,67 83,5
L’OREAL 2,27 113,5
CREDIT AGRICOLE 3,9 195
SANOFI 6,3 315
SOCIETE GENERALE 4,4 220

inutile que je me fatigue : je viens de trouver cette info fulgurante (que j’ai converti d’€ en SMIC Annuels) : « avec 4,215 millions de SMIC de profits l’an dernier, contre 3,31 millions de SMIC en 2004, les 40 plus grandes entreprises côtées à la Bourse de Paris ont donc connu globalement une augmentation de 27% sur une seule année ! »

Sachant qu’il y a 2,2 millions de chômeurs en France en 2005, on aurait pu grassement payer tout le monde au double du smic.

La qualité de la vie c’est ça : un peu de travail pour vivre dignement, un salaire décent, et des loisirs, beaucoup de loisirs. Du temps pour vivre.

On a laissé tout ça nous échapper, maintenant la machine s’emballe. La preuve : France Telecom qui a fait 5,7 milliards d’€ de bénéfices cette année 2005 (soit 250 000 smicards) s’excuse du peu auprès de ses actionnaires et se propose d’améliorer les dividendes par la suppression de 17 000 emploi d’ici 2008.

Et les pertes ? Comment les financer ? Ca sert à ça, la bourse...
Rassurez-vous, nous, contribuables, payons pour les pertes aussi (cf le renflouement du Crédit Lyonnais par les deniers publics environ 20 milliard d’€). Pertes ou profits, nous payons !

Passionante question : mais où sont donc englouties toutes ces richesses ? Penser à le demander à nos usuriers [3]

Je n’ai pas la réponse.

Autre question : comment y remédier ?

Comme le dit Franck Zappa (1940-1993) :

« la politique est la division "spectacles" de l’industrie » (de la finance ?)
Il ne faut pas compter sur nos hommes politiques.

Je n’ai pas la réponse. Une piste cependant : j’ai entendu parler du parti pour la DÉCROISSANCE. A creuser.

Encore une question : comment rembourser les 2000 milliards d’€ de dettes de la France. Nos usuriers se contenteront bien de çà :

Laissez un commentaire

Notes

[1Source : Xavier Demoury, gérant de la PME nervures.

[2Source : les rapports rendus publics par les entreprises elles-même

[3usurier est un synonyme de banquier, financier

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0