Mon premier 7a

lundi 23 octobre 2006, par puiseux

Tout le monde s’en fout, mais c’est mon site ouaibe à moi.

Ca me fait plaisir : j’ai fait mon premier 7a, proprement, hier à la Fonderie.

Celui-là Bertrand ira pas me le décoter [1]. Il s’agit du Hibou au balcon.

Et mon frère Bernard a fait hier son premier 7a, lui aussi. Il s’agit du Hibou au balcon itou. Je crois qu’il était un peu jaloux que j’y sois arrivé. Maintenant on travaille un 7a+. J’ai bien peur qu’il y arrive avant moi.... Tant pis.

3 Messages

  • Mon premier 7a 11 décembre 2006 13:37, par raf

    tout le monde sait que par la bas ca cote tranquille....

    ,-)

    repondre message

    • Mon premier 7a 13 janvier 2007 21:03, par stef

      bahhh.. y’aura toujours des mauvaises langues..

      je me rappelle moi aussi de mon premier 7 et cot facile ou pas,
      grand moment de joie et bonnes bires pour fter a le soir ;)

      bonne bourre et bonne chance pour le premier 7b,
      sinon sympas ton site

      stef, grimpeur dans le 64

      repondre message

  • Mon premier 7a 24 mai 2007 11:41, par Casque d’Or

    Qu’importe la cte !
    L’important reste le plaisir prouv et le bonheur ressenti. Quelque soit le niveau de la perf que l’on ralise, il s’agit avant tout d’une russite personnelle par rapport nos aptitudes, nos vcus, ...

    Alors BRAVO !

    et tant pis pour les grincheux ;))

    Voir en ligne : BRAVO !

    repondre message

Laissez un commentaire

Notes

[1mais au fait, est-ce qu’on « décote » comme on « bécote », ou comme dans le « bas-côté ». D’après l’académie francaise, on ne décote pas monsieur Moreau. On « cote » éventuellement, on « bécote » aussi, mais on ne « décote » pas. On peut par contre appliquer une « décote ».

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0